EN - FR
REPORT & SUBMITRAPPORTS ET SOUMISSIONS SURVEILLANCE & RESPONSESURVEILLANCE ET RÉPONSE REPORTSRAPPORTS PUBLICATIONS ABOUT USÀ PROPOS DE NOUS REGIONSRÉGIONS

BAT HEALTHSANTÉ DES CHAUVES-SOURIS

Overview

A national plan to manage WNS in bats in Canada

CWHC

ENGLISH

The Canadian Wildlife Health Cooperative focuses on health surveillance and the assessment of health information to disseminate the knowledge needed to manage and maintain wildlife health in Canada. Since 2012, the CWHC has coordinated Canada’s national white-nose syndrome (WNS) response program. Over the years, to adapt to our understanding of all of the potential threats that Canadian bats are facing, the WNS program objectives have broadened from a single disease-focused, reactive approach to a proactive, bat health model. Our national bat health program uses a holistic approach to consider the interaction of biological, social, and environmental factors that may impact at-risk bat populations because bat health, like all wildlife health, is influenced by the cumulative effects of multiple stressors or threats. To accomplish the delivery of a comprehensive bat health program, the CWHC works in a collaborative partnership with a multi-disciplinary, inter-agency network of experts including researchers and decision makers.

The primary objective of the national bat health program is to promote healthy, resilient, diverse, and self-sustaining bat populations in Canada. Through the creation of a national bat action team with representation and expertise to direct the program, the CWHC will collaborate with key partners to develop and implement a national plan to manage bat health in Canada. The national plan will lay out strategic priorities central to understanding and managing bat health and organize a multi-disciplinary team dedicated to improving and ensuring the health of bats in Canada. Surveillance for early detection of emerging wildlife health issues remains an important activity for anticipating and responding to health issues, however, it is reactive and is just one aspect of a holistic bat health program. Using health information to protect and enhance resources critical for bats, anticipate and mitigate threats and risks to them, and minimize stress and mortality of bats contribute greatly to the health of individual bats as well as to bat populations as a whole. The CWHC will continue to provide ongoing health guidance to those with the responsibility for managing Canadian bat species and highlight opportunities for maintaining or improving the health of bat populations.

APERÇU

A national plan to manage WNS in bats in Canada

CWHC

ENGLISH

La surveillance de la santé de la faune au Canada s’inscrit dans la mission du Réseau canadien pour la santé de la faune (RCSF). Le RCSF évalue l’information en santé de la faune pour être en mesure de diffuser les connaissances nécessaires à la gestion et au maintien de la santé des animaux sauvages. Depuis 2012, le RCSF coordonne le Programme national de réponse au syndrome du museau blanc (SMB) du Canada. Les objectifs de ce programme ont été élargis au fil des ans pour mieux prendre en compte toutes les menaces potentielles pour les chauves-souris au Canada. Ainsi, l’approche réactive axée sur une seule maladie adoptée à l’origine s’est transformée en approche proactive fondée sur un modèle de santé des chauves-souris. Le programme national de santé des chauves-souris s’appuie maintenant sur une approche holistique permettant de considérer l’interaction de divers facteurs biologiques, sociaux et environnementaux pouvant avoir un impact sur les populations de chauves-souris à risque. On sait que la santé de ces animaux, comme celle de tous les animaux sauvages, peut être affectée par les effets cumulatifs de multiples facteurs de stress et de diverses menaces. Pour être en mesure de dispenser un programme de santé des chauves-souris plus exhaustif, le RCSF collabore au sein d’un réseau multidisciplinaire inter-agences réunissant divers experts dont des chercheurs et des décideurs.

La promotion de la santé, de la résilience, de la diversité et de l’autonomie des chauves-souris est le principal objectif du programme national de santé des chauves-souris au Canada. Le RCSF mettra en place une équipe nationale d’intervention réunissant divers experts. Il collaborera avec ses principaux partenaires au développement et à la mise en œuvre d’un plan national de gestion de la santé des chauves-souris au Canada. Ce plan définira les priorités stratégiques en matière de compréhension et de gestion de la santé de ces animaux. Une équipe multidisciplinaire sera chargée de la protection et de l’amélioration de la santé des chauves-souris au Canada. Les activités de surveillance visant une détection précoce des problématiques de santé émergentes chez des animaux sauvages s’avèrent importantes pour l’anticipation de ces problématiques et la réponse à celles-ci. Cette approche réactive ne représente toutefois qu’une facette du programme holistique de santé des chauves-souris. Il est tout aussi important d’utiliser l’information en santé dans une optique de protection et d’augmentation des ressources essentielles. En permettant d’anticiper et d’atténuer les menaces et les risques et de réduire au maximum le stress et la mortalité, cette information favorise la santé des chauves-souris, à la fois à l’échelon individuel et des populations. Le RCSF continuera de fournir des recommandations en matière de santé aux responsables de la gestion des espèces de chauves-souris au Canada. Il fera ressortir les occasions favorisant le maintien et l’amélioration de la santé des populations de chauves-souris au Canada.

HOW CAN YOU HELP?

Keeping bats safe from harm and providing healthy roosting and feeding habitats is something that can be done by anyone.

Bats and people often live together harmoniously, although sometimes human-wildlife conflict occurs when bats repeatedly enter human-occupied living spaces. For information on bats in buildings, including how to promote healthy living spaces for people and bats, and create and maintain healthy foraging and roosting habitat, find guidance in our How to Manage Bats in Buildings documents. 

Monitoring bats is not reserved for biologists only. Citizen scientists can participate in bat monitoring by conducting summer colony counts or learning how to get involved in acoustic monitoring programs. To learn about one such bat monitoring program, find our Guide for Bat Monitoring in Atlantic Canada under Population Monitoring resources. Also, public submission of bats found dead contributes greatly to our national bat health surveillance program. Visit our webpage to report and submit dead bats to the CWHC.

Disease prevention is essential to maintain healthy wildlife. The primary disease threat affecting many North American bats is the fungal disease white-nose syndrome. It is very important to prevent the accidental spread of the fungus that causes WNS by staying out of critical bat habitat, especially hibernation sites, including caves and mines. If it becomes necessary to enter these sites, it is essential to ensure that clothes and equipment are not contaminated prior to the visit and are properly decontaminated afterwards to prevent fungal spores from being unintentionally carried from one place to another. Please consult our decontamination protocol for more information.

In addition to avoiding the unintended direct human spread of the fungus that causes WNS, it is also important to prevent the accidental transportation of potentially infected bats from one place to another. If you are driving long distances make sure to check your recreational vehicle (RV) and transport trailer for stowaway bats. Bats like to roost in the umbrellas and awnings of RVs and can sometimes be found in the corners and crevices of trailers and cargo holds. Before departing for a new destination, have a quick look to ensure there are no bats roosting in or on your vehicle. The public is strongly advised not to touch any bats without the use of gloves. For more information, see our Bats Astray wildlife health note.

Keeping both bats and people safe is an important priority of the CWHC national bat health program. Understanding and managing the risks associated with human-wildlife conflict and communicating prevention strategies to the public helps avoid any harmful, unintended consequences that might be associated with interactions between bats and humans. The primary concern in these interactions is the possible transmission of bat rabies to humans. Read our fact sheets on Bats and Rabies to keep yourself, your pets, and the bats safe.

For more information, contact Jordi Segers, coordinator of the CWHC’s national bat health program and white-nose syndrome scientific program coordinator, by phone at 902-566-0744, or by email at .

VOTRE CONTRIBUTION POTENTIELLE

Tout le monde peut s’efforcer de protéger les chauves-souris contre les dangers tout en leur fournissant des perchoirs et des habitats d’alimentation sécuritaires.

Les chauves-souris vivent souvent en harmonie avec les humains. Des conflits éclatent parfois lorsque celles-ci pénètrent de façon répétée dans les milieux de vie des humains. Pour de plus amples renseignements sur la présence de chauves-souris dans des bâtiments, sur les milieux de vie favorisant à la fois la santé des humains et celle des chauves-souris et sur l’installation d’habitats d’alimentation et de perchoirs sécuritaires, veuillez consulter nos documents Comment gérer les chauves-souris dans les édifices.

La surveillance des chauves-souris n’est pas réservée aux biologistes. Les citoyens scientifiques peuvent aussi y participer par un décompte des colonies estivales ou une contribution à des programmes de surveillance acoustique. Pour vous renseigner sur un programme de surveillance particulier, veuillez consulter notre Guide pour la surveillance des chauves-souris au Canada atlantique dans la section des ressources de surveillance. La soumission par le public de chauves-souris retrouvées mortes contribue considérablement au programme national de surveillance de la santé des chauves-souris du RCSF. Visitez notre page web comment rapporter et soumettre des chauves-souris mortes.

La prévention des maladies est essentielle au maintien de la santé des animaux sauvages. La maladie fongique appelée syndrome du museau blanc est la principale menace pour la santé des chauves-souris en Amérique du Nord. Il est très important de prévenir toute propagation accidentelle du fongus responsable du SMB en évitant de pénétrer dans les habitats critiques des chauves-souris, surtout dans les sites d’hibernation, comme les cavernes et les mines. En cas de nécessité de pénétrer dans de tels sites, il faut absolument s’assurer d’utiliser des vêtements et de l’équipement non contaminés. Il faut aussi décontaminer ceux-ci avant de quitter le site pour prévenir le transport non intentionnel de spores fongiques d’un endroit à l’autre. Veuillez consulter notre protocole de décontamination.

En plus d’éviter toute propagation directe non intentionnelle du fongus responsable du SMB par les humains, il est important de prévenir le transport accidentel de chauves-souris potentiellement infectées. Assurez-vous de vérifier la présence de chauves-souris sur votre véhicule récréatif ou votre remorque avant de parcourir de longues distances. Les chauves-souris se perchent souvent dans les auvents et les parasols des véhicules récréatifs. On les retrouve aussi parfois dans les angles et les fentes des remorques et les cales à marchandises. Faites un survol rapide de votre véhicule avant votre départ pour une nouvelle destination afin de vous assurer de l’absence de chauves-souris. Il est fortement conseillé de porter des gants pour manipuler des chauves-souris. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter notre document Chauves-souris en cavale.

La sécurité des humains et celle des chauves-souris sont des priorités importantes du programme national de santé des chauves-souris du RCSF. La compréhension et la gestion des risques associés aux conflits entre les humains et les animaux sauvages et la communication des stratégies de prévention correspondantes permettent de prévenir tout danger ou conséquences indésirables associés aux interactions des chauves-souris et des humains. La principale préoccupation entourant de telles interactions est la transmission potentielle du virus de la rage de la chauve-souris aux humains. Veuillez consulter nos fiches d’information Les chauves-souris et la rage pour garantir votre sécurité personnelle, celle de vos animaux domestiques et celle des chauves-souris.